logo
   
"Parce qu’il n’y a pas qu’une seule psychologie,
mais autant qu'il y a d'individus…"
contact v3
 

Les Adultes


 

 

 mec cerveau vrille

Les raisons pour aller rencontrer un psychologue sont très variables selon les personnes. Mais on retrouve certaines problèmatiques récurrentes :

 

  • Je manque de confiance en moi... Je ne me sens pas capable d'y arriver...
  • J'ai des idées/angoisses que je n'explique pas... dont je n'arrive pas à me débarrasser...
  • Mes émotions m'envahissent... Je me sens tout le temps en colère / triste / apeuré...
  • J'ai vécu un / des évènements marquants auxquels je repense... qui m'affectent encore...
  • Je me sens mal, je ne sais pas pourquoi, ni comment faire pour aller mieux...
  • Je me sens seul et n’arrivent pas à créer des liens satisfaisants
  • Je me sens bien, mais je sens que je pourrais être plus heureux / heureuse, épanoui(e) dans ma vie
  • Je traverse une période de doutes, de crise, ou simplement de changement...
  • J’ai des réactions incontrôlées que je ne comprends pas..
  • Mes relations avec les autres ne sont pas aussi satisfaisantes que ce que je voudrais...
  • Je pense que j'ai ma part de responsabilité...j’ai des difficultés à gérer les conflits…que faire...
  • Ma relation avec mon corps est compliquée... Je me sens dans l'impasse... 
  • J’ai des attitudes et/ou des modes de consommations dans mon quotidien qui me pose questions

IMGP9912 Modifier

trixel.wixsite.com

 

 

 

 Quelques précisions sur les personnes "surdouées"", à "haut potentiel" et autres appelations:

 

 

C'est souvent lors d'une consultation pour leur propre enfant que des adultes découvrent leurs "capacités". En effet, si l'on detecte aujourd'hui assez tot les enfants à fort QI, ce n'était pas le cas il y a trente ans!. Et avoir un QI "hors norme", ca ne veut pas forcément dire être plus intelligent que les autres, mais plutôt avoir un fonctionnement  intellectuel différent que les autres.

"Un sentiment de soulagement, de reconnaissance, et une reprise de confiance en soi..." C'est ainsi que beaucoup d'adultes, tardivement diagnostiqués à haut potentiel, décrivent ce qu'ils ont ressenti lorsqu'ils ont pu mettre un mot sur leur "différence". Car, contrairement aux idées reçues, un fonctionnement intellectuel exceptionnel ne garantit pas forcément  la réussite ni même le bonheur!. Il n'est pas evident de vivre en se sentant en décalage, avec d'autres que l'on trouve trop lents, conformistes et sans fantaisie ; de supporter leurs moqueries, voire leur gêne,  face à une manière de penser,  de réagir ou de s'exprimer différement.

Les surdoués, les doués, les HPI (Haut Potentiel Iintellectuel) les HQI (Haut Quotient Intellectuel), les  zèbres, les sentinelles ou les APIE sont pourvus d'une intelligence exceptionnelle, caractérisée par une curiosité insatiable, un mode de raisonnement arborescent (fonctionnant par association d'idées), une hyperactivité, une hypersensibilité, une hyperemotivité, voire une extralucidité!

Ils seraient environ un million d'adultes en France, selon les spécialistes. Et si certains  vivent très bien avec leurs aptitudes, d'autres sont en grande souffrance:

ils se considèrent comme étranges, sont blessés de lire dans le regard des autres leur différence. Car, ce potentiel est beaucoup plus souvent vécu comme un cadeau empoisonné, source de bien des difficultés dans la vie du quotidien et du relationnel.

A titre d'exemple, et loin des fantasmes véhiculés sur le "surdon" et en dépit de leurs capacités hors norme (à proprement parler), selon un sondage de l'AFEP:

• 1/3 des enfants doués se trouveraient en échec scolaire grave et quitteraient l'école sans aucun diplôme

• 1/3 obtiendraient des résultats plutôt moyens tant bien que mal

• seulement le dernier 1/3 poursuivraient brillamment des études supérieures, comme l'on pourrait s'y attendre pour des sujets présentant un haut ou très haut potentiel intellectuel

Voilà des difficultés réelles à réussir,  à mettre à profit leurs considérables facultés intellectuelles...
Cependant être surdoué n'est ni une pathologie, ni un handicap ! Il appartient à chacun de se donner les moyens d'en faire un atout, plutôt qu'une croix à porter.

 

MAX003

trixel.wixsite.com